Archives de Catégorie: 3. Intervenants

La majorité des séances sont suivis d’un débat

Tania ANGELOFF

Sociologue, Maître de conférences à l’Université Paris-Dauphine.

Tania ANGELOFF, diplômée de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et de l’Institut national des langues et civilisations orientales (Inalco), est enseignante-chercheure en sociologie à l’Université Paris-Dauphine et chargée de cours à l’Université de Genève, membre de l’Institut de recherche interdisciplinaire en sciences sociales (IRISSO) et du laboratoire Enquête-Terrains-Théories (ETT) au centre Maurice Halbwachs de l’Ecole Normale Supérieure. Elle fait partie du Groupement de recherche européen « Marché du travail et genre » (MAGE) et du comité de rédaction de sa revue, Travail, genre et sociétés.

Elle a notamment publié une Histoire de la société chinoise. 1949-2009, collection Repères, chez La Découverte. Elle a coordonné un numéro spécial sur les femmes chinoises (en collaboration avec Hyacinthe Ravet et Tang Xiaojing) : Traditions et ruptures chinoises, in Travail Genre et Sociétés n°23/2010.

A paraître : en collaboration avec Marylène Lieber, 2012, Chinoises au XXIè siècle : entre ruptures et continuités, La Découverte, Paris.

Tania ANGELOFF sera présente samedi 28 janvier au Studio Aubervilliers pour la projection SECRETS DE FEMMES.

Jean-Philippe BEJA

Directeur de recherche au CNRS, spécialiste de la politique chinoise. Jean-Philippe BEJA est actuellement chercheur au CERI-Sciences Po et a été le directeur scientifique, et chercheur au Centre d’études français sur la Chine contemporaine de Hong Kong.  Il travaille sur les rapports entre le citoyen et le pouvoir en République populaire, notamment sur le mouvement pour la démocratie. Il a notamment publié  A la recherche d’une ombre chinoise : Le mouvement pour la démocratie en Chine (1/1/-2004), Paris, Seuil, 2004, codirigé l’ Encyclopedia of Modern China, Farmington Hills (Mi), Thomson Gale, 2009, et réalisé une  sélection des œuvres du Prix Nobel de la paix, Liu Xiaobo, La philosophie du porc et autres essais, Gallimard/Bleu de Chine, Paris, 2011.

Jean-Philippe BEJA sera présent samedi 28 janvier au cinéma La Clef pour la projection MIGRATIONS.

Albane de CARMOY

Sinologue, spécialiste des thématiques culturelles.

Après des études de chinois à l’INALCO et à Taipeh, elle s’est spécialisée dans les échanges culturels entre la Chine et la France. Sa participation aux côtés de la partie chinoise à l’organisation des Années culturelles croisées France-Chine (2003-2005) lui a permis de se familiariser avec les problématiques d’inter-culturalité.

La cuisine chinoise, vaste sujet bien négligé hors de Chine, est devenue l’objet de ses dernières investigations. Situé à un croisement entre sociologie, anthropologie et culture, ce domaine offre des clés essentielles à la compréhension du monde chinois.

Elle est l’auteur du blog http://carnetdecroute.blogspot.com qui propose des critiques de restaurants chinois à Paris.

Albane de CARMOY sera présente à la séance GASTRONOMIE À LA CHINOISE lundi 23 janvier au cinéma La Clef.

Raymond DELAMBRE

Conservateur en chef, enseignant de civilisation chinoise, spécialiste du cinéma asiatique, diplômé de sciences politiques, maître en droit.

Ancien Chef de la mission Action régionale au ministère de la culture (administration centrale). Nombreuses publications universitaires. Parmi les dernières parutions : catalogue de l’exposition monographique de la Lionne d’Or Su-Mei Tse, coédité par le Forum d’art contemporain et The Renaissance Society at The University of Chicago, D’une mostra, l’autre, Arts plastiques et cinéma, catalogues du Festival du Cinéma Chinois de Paris, Le soft power du Taiwan Dianying : la dialectique cinématographique de la « sinitude » et de la « taiwanité » entre empire et insularité.

Raymond Delambre travailla notamment avec le Léopard d’Or Xiaolu Guo sur UFO in Her Eyes publié par Chatto & Windus en 2009, servant au scénario d’un film, et avec Su-Mei Tse pour le livre d’artiste Notes, édité par Charta en 2009. Auteur de nombreuses publications sur les arts plastiques et la culture asiatique, Raymond Delambre publie en 2008 l’ouvrage de référence Ombres électriques : les cinémas chinois (Le Cerf & Corlet, dans la Collection « Septième Art » fondée par André Bazin). Intervenant à Cerisy-la-Salle, Raymond Delambre est également auteur dramatique : lauréat de la Fondation franco-japonaise Sasakawa et de l’aide à la création octroyée par le ministère (français) de la culture. Les recherches de l’auteur portent sur le cinéma, l’art contemporain, la Chine. Membre de comités scientifiques. Conseiller pour différents festivals. Conférencier sur le cinéma. Direction d’études. Collaborateur des revues CinémAction et Monde Chinois, Nouvelle Asie. Nombreuses photographies publiées. Raymond Delambre publiera prochainement un nouvel ouvrage : Cinéma(s) sur les cimaises.

Raymond Delambre travaille avec Mami Kiyoshi, artiste japonaise, récipiendaire du « Prix ARTE L’art et la ville » en 2011 : New Reading Portraits, Raymond Alexandre Delambre, A Scholar Turned Model.

Raymond DELAMBRE sera présent à la séance 1428 mercredi 25 janvier au cinéma Chaplin Denfert et à la séance MIGRATIONS samedi 28 janvier au cinéma La Clef.

Danielle ELISSEEFF

Archiviste-paléographe (École des Chartes, 1964) , docteur en études extrême-orientales (Paris VII, 1981) , diplômée de l’École pratique des hautes études (IVe section, 1965), de l’École nationale des langues orientales vivantes (chinois, 1964) et de l’Université de Tokyo (département « Archéologie d’Extrême-Orient », 1966). Danielle Elisseeff a co-dirigé la Revue Bibliographique de Sinologie (1982-2004). Elle est chercheur émérite au Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine de l’École des hautes études en sciences sociales et a enseigné à l’École du Louvre le cours d’Histoire générale de l’art de la Chine et du Japon (1983-2010). Elle est l’auteur, entre autres ouvrages, de La Femme au temps des Empereurs de Chine (Livre de poche, 1988), de Cixi impératrice de Chine (Perrin, 2008), de La Chine (Manuels de l’Ecole du Louvre, 2 vol. 2008-2010) et de Hybrides chinois : la quête de tous les possibles (Hazan, 2011).

Danielle Elisseeff sera présente mercredi 25 janvier au cinéma La Clef pour la projection du programme À L’ÂGE DU SECOND PRINTEMPS.

Samia FERHAT

Maître de conférences à l’Université Paris-Ouest Nanterre et chercheur au Centre d’Étude sur la Chine Moderne et Contemporaine (EHESS). Depuis le mois de juin 2011, elle préside l’Association Française d’Études Chinoises (AFEC) et dirige la revue Études chinoises.

Samia Ferhat travaille sur la question de la mémoire et des usages du passé dans le cadre des relations entre la Chine et Taïwan. Cette recherche comprend, notamment, la réalisation d’une enquête relative à l’imaginaire historique et social de la jeunesse chinoise et taïwanaise. Les premiers résultats de ce travail de terrain ont été présentés dans l’article « Chine-Taiwan : une jeunesse face à  l’histoire », Perspectives Chinoises, mai-juin 2006. Ses recherches dans le domaine de la sociologie de la mémoire ont conduit à la publication d’un ouvrage dirigé avec  Sandrine Marchand : Taïwan – Ile de mémoires, Lyon, Tigre de papier, 2011, et de deux articles : « Objectifs et portée d’un travail sur la mémoire et les usages du passé dans le cadre des relations entre la Chine et Taïwan »,  Groupe d’études transversales sur les mémoires, juin 2010, http://www.centrealbertobenveniste.org/wp-content/uploads/2009/02/S.Ferhat.pdf ; «La République de Chine a cent ans : sens et enjeux d’une commémoration d’une rive à l’autre du détroit de Taïwan », Monde Chinois, Nouvelle Asie, n°27, automne 2011, p. 16-26.

Samia FERHAT sera présente à la séance MÉMOIRES dimanche 29 janvier au cinéma La Clef.

Anne KERLAN

Chercheur au CNRS depuis 2001, Anne KERLAN est entrée à l’IHTP en décembre 2008 après avoir été rattachée au Centre de recherche sur les civilisations chinoises, japonaises et tibétaines (UMR 8155) et au Centre d’étude de l’écriture et de l’image. Ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure Ulm (1990-1996), elle y a co-animé avec Ludivine Bantigny et Marguerite Chabrol le séminaire d’élèves sur le cinéma et avec Marianne Simon et Henri Desbois le séminaire Extrême-Orient. Elle a passé deux années à Taiwan pour des études de langue et de littérature chinoise à l’université normale de Taiwan (Shifan daxue) et l’université Zhengzhi. Elle a soutenue sa thèse en décembre 2000 à l’université Paris VII (département de Langues et Civilisations de l’Asie Orientale). Ses recherches concernent l’histoire culturelle de la Chine moderne et contemporaine ; elle s’intéresse plus particulièrement à la place de la culture visuelle chinoise dans la société chinoise, aux relation entre l’image et l’écrit, entre la culture des images et la culture lettrée. Ses travaux portent actuellement sur l’histoire du cinéma chinois.

Activités de recherche

– Histoire culturelle du cinéma : mise en place et participation au projet « Loin d’Hollywood : histoire culturelle du cinéma en Chine, France et URSS, 1927-1933 » (projet ayant obtenu en octobre 2008 un financement ANR).

– Chercheur associée à l’Institut d’Asie Orientale (IAO, ENS/Université Lyon II) pour le projet « Gens du peuple et artistes dans la Chine des années 1930 <http://commonpeopleandartist.net/index.php>  » (LEA CNRS/IAO/Université de Heidelberg).

– Histoire et mémoire en Chine : les enjeux de l’image.

 

Anne KERLAN sera présente à la séance MÉMOIRES dimanche 29 janvier au cinéma La Clef.