Solide comme un roc

un film de SHAN Zuolong // dimanche 29 janvier à 16h au cinéma La Clef (en présence du réalisateur)

Jeune homme, Zheng, était un garçon à la vie trépidante : préférant de loin dépenser de l’argent au jeu et aller danser plutôt qu’étudier. Mais son mode de vie exubérant s’est brutalement interrompu lorsque, pendant la Révolution Culturelle, il fut accusé d’être contre-révolutionnaire et envoyé en prison. Petit à petit, il perdit tout, même la liberté de jouir de la vie dont il rêvait. Menacé et frappé de plein fouet par les convulsions de l’Histoire et la dure réalité des soubresauts sociétaux de son pays, il a pourtant fait face à chaque épreuve avec courage, bravoure et la certitude que la vie est un long voyage où seule la sagesse enfante la survie.

Aujourd’hui, il vit dans une pension de Shuanglin et est le témoin solitaire du dernier chapitre de sa propre vie. Intransigeant avec ses voisins, la société, l’Histoire, et même l’actuel système opaque chinois, il n’a plus peur de rien. Vivant dans une grande précarité, sa vraie richesse est sa mémoire haute en couleurs. Avec chaque jour fait de petits gestes et d’omissions significatives, il fait naître en nous tout naturellement une grande estime pour l’homme simple et en accord avec lui-même qu’il est.

Ce portrait intimiste et respectueux d’un citoyen chinois charismatique de 83 ans nous offre un regard de l’intérieur sur la façon dont la Chine considère ses seniors et nous donne l’occasion, entre les lignes, de mieux comprendre l’histoire de Shanghai, ainsi que l’histoire contemporaine de Chine. Remémorés par un vieil homme très touchant et filmé par un jeune réalisateur chinois très doué, ce film nous offre un remarquable témoignage sur les troubles du siècle dernier, entre destins de vie brisés et clivages de sociétés ambigus.

Publicités