Eaux troubles

un film de FEI Youming et LIU Shuo // jeudi 26 janvier à 18h au cinéma La Clef

Sur la côte de la mer de Bohai, au nord-est de la Chine, les plateformes pétrolifères et l’implantation d’industries lourdes ont transformé depuis longtemps ce golfe en une zone économique certes très prospère, mais aussi peu à peu, en un haut lieu de pollution. Affectant ainsi toute la filière de la pêche, déjà en difficultés pour cause de sur-exploitation des fonds marins. Malgré ce constat, et pour répondre à une demande toujours plus importante de poissons en Chine, de nombreuses exploitations piscicoles ont vu le jour ces dernières années : aujourd’hui, on parle de plus de 400 élevages de poisson dans la région.

Lao Li est l’un des barons du secteur, bien décidé à suivre à la lettre la devise en vigueur depuis les réformes en Chine : enrichissez-vous ! Implanté ici depuis quelques années, il y pratique l’élevage d’alvins et de plusieurs sortes de poissons. A la tête d’une trentaine d’employés qui travaillent à la ferme, aidé par son neveu, et un contremaître fidèle qui s’occupe des ouvriers, il se concentre sur le négoce et les missions délicates. Et pour cause : les défis sont nombreux. L’élevage de poisson, s’il peut être lucratif, est également très couteux et contraignant. Il nécessite une gestion très pointue de l’eau afin de pouvoir en assurer sa propreté, sa température et sa salinité. Mais il demande aussi une quantité importante de petits poissons pour nourrir les plus gros. Il faut chaque jour être extrêmement attentif, au risque de voir les poissons mourir les uns après les autres ou faillir à la sécurité alimentaire des futurs consommateurs. Il n’est donc pas facile de s’enrichir en eaux si troubles…

Et tandis que des tubes, petits et gros, des réservoirs à ciel ouvert et des bassins couverts inondent toujours plus l’horizon, les ressources naturelles locales payent le prix fort : les aquifères s’assèchent, la qualité de l’eau de mer se détériore, les ressources en poisson s’amenuisent. Personne ne sait jusqu’à quand cette fuite en avant pourra tenir… Peut être que c’est finalement le projet de construction d’une autoroute qui permettra de mettre un terme à cette situation… ?

Publicités